Ashtanga Yoga Paris, Boulogne, Levallois et Aix en Provence
Ashtanga Yoga

Ashtanga Yoga

Yoga Ashtanga

 

Un Yoga dynamique, à pratiquer de préférence en ayant une bonne condition physique.

L’Ashtanga est une forme traditionnelle de yoga qui était enseigné par Sri. K. Pattabhi Jois à Mysore en Inde.

 

Au sens restreint du terme, l’Ashtanga Yoga est le nom que le maître indien contemporain Shri K. Pattabhi Joïs a donné à sa méthode d’enseignement du Yoga.
Dans ce sens particulier, les personnes qui se réclament aujourd’hui de l’Asthanga Yoga sont donc de façon directe ou indirecte des élèves de K. Pattabhi Joïs.

C’est une pratique dynamique, fondée sur l’enchaînement des postures, les Asanas, et rythmée par la respiration Ujjayi, respiration sonore associée au travail interne musculaire.
Cette synchronisation du souffle et du mouvement (Vinyasa), permet de passer avec fluidité d’une posture à une autre.
A travers ce lien entre la respiration et le mouvement, la pratique n’est pas seulement physique mais devient spirituelle et méditative, et offre un moyen d’explorer notre identité.

L’Ashtanga Yoga comporte six spécificités techniques clairement identifiables par lesquelles il est aisé de différencier cette méthode des autres :
• Les postures sont enchaînées les unes aux autres dans un ordre immuable de manière à former une sorte de guirlande ininterrompue (yoga-mala) d’environ 180 postures.
• Cette guirlande de 180 postures est elle-même subdivisée en trois séries d’intensité et de difficulté croissante. La série initiale comporte les quelque 70 postures de base. La série intermédiaire regroupe environ 50 postures supplémentaires plus difficiles à maîtriser. La troisième série est un enchaînement des 60 postures les plus « ardues » de la guirlande totale.
• Durant la pratique, le passage d’une posture à l’autre donne lieu à l’exécution d’un mouvement de liaison adapté à chaque posture appelé vinyasa.
• La pratique de la guirlande des postures ainsi que des mouvements de liaison se fait en synchronisation étroite avec la respiration contrôlée par la gorge (ujjayi).
• Outre le point d’appui de la respiration contrôlée, la fixation du regard (drishti) sur un point particulier, propre à chaque posture, sert de support complémentaire à la concentration mentale.
• La pratique du contrôle du plancher pelvien (mula bandha) ainsi que de la retenue de la sangle abdominale (uddiyana bandha) durant l’exécution même des postures est la dernière grande spécificité de cette méthode ainsi que la clé de son efficacité maximale.

Nos professionnels :

[wpmb-staff-link]

 

[wpmb-mb-link]