Les recettes de Cléa – Les aliments fermentés : les bienfaits

On entend sans cesse parler d’eux depuis qu’il faut avoir lu Le Charme discret de l’intestin en Allemand dans le texte, en deuxième sur la liste du parfait yogi juste après les Sutras de Patanjali. Les aliments fermentés seraient bons pour notre microbiote, sorte de second cerveau planqué juste là dans notre bidon. Celui-là jouerait encore davantage la partition de nos émotions que l’énorme psoas des hanches, celui qui fait couler des larmes quand on l’ouvre pleinement, et permettrait de réguler notre poids, notre humeur, bref : notre « nous » intérieur…

Bon, on a compris ! Reste maintenant à nourrir convenablement cette flore dont on a tout récemment mais pleinement pris conscience, en lui offrant chaque jour les bonnes bactéries qui la feront s’activer de bonheur, protègeront notre système immunitaire et maintiendront notre organisme au mieux de sa forme.

 

De quoi parle-t-on ?

Les aliments fermentés sont ceux qui ont été transformés par le travail de micro-organismes, qu’il s’agisse de bactéries, moisissures, levure ou champignons. De bons vieux microbes, clairement ! Privés d’oxygène, parfois aidés par du sel, ils mettent en œuvre tout un travail de survie et de multiplication qui va entraîner dans leur sillage le goût, la texture et la composition des aliments avec lesquels ils sont enfermés.

Nous consommons déjà quotidiennement, mais bien souvent sans le savoir, des aliments obtenus par fermentation : le pain au levain, la bière, la choucroute, les cornichons, le fromage, les yaourts, la sauce de soja, le jambon, le vin, le thé, le café… Tout les distingue, hormis ce qui les rassemble : le travail des micro-organismes qui rend ces aliments si particuliers.

Passons ici en revue quatre types d’aliments fermentés simples à intégrer dans notre quotidien, sans nous compliquer la vie ni surcharger notre esprit ainsi plus libre de disserter sur les Sutras de Patanjali !

 

Les boissons fermentées

Elles sont à la mode et plusieurs livres leurs sont consacrés : profitez-en pour découvrir kombucha et kéfir, deux des plus accessibles, disponibles dans les magasins bio mais également très simples à préparer à la maison.

– le kombucha est issu de la fermentation d’une mère (comme celle du vinaigre), de thé et de sucre. Il est réputé fortifiant immunitaire et allié des troubles digestifs. Légèrement pétillant, il se consomme tranquillement en guise de boisson apéritive, aromatisé ou non des plantes et fruits de votre choix menthe, citron, framboise…

– le kéfir de fruits est obtenu par la fermentation d’un ensemble de levures et de bactéries contenu dans des « grains » appelés « grains de kéfir », et d’un mélange d’eau, de sucre et de fruits. Pétillant et gorgé de probiotiques, il se consomme comme le kombucha.

Publié le : mardi 03 juillet 2018
Partagez cet article :