Les recettes de Clea pour Qee  » Avec une poignée d’amandes… »

L’amande est sans aucun doute le roi des fruits oléagineux, intemporel et indétrônable. Si les modes culinaires et les envies qui vont et viennent me poussent de temps à autre à lui préférer l’omniprésente noix de cajou ou les irrésistibles noisettes et pistaches, j’en reviens toujours, et plutôt tôt que tard, à l’amande.

 

L’amande est cultivée près de chez nous : turque ou espagnole, bio, elle est certes moins hexago-centrée que la noix de Grenoble, mais beaucoup plus locale que la plupart des autres fruits à coque. Son prix est également plus raisonnable que celui de ses cousines noisette et pistache, et elle se fait beaucoup moins rare et chère qu’un pignon de pin ou un cerneau de noix… Vrai : l’amande est un classique, et cela fait du bien ! On fabrique avec elle du « lait » depuis le Moyen-Âge – les foodistas n’ont rien inventé…

 

Riche en acides gras insaturés, mais aussi en protéines, vitamines, minéraux et antioxydants, l’amande aiderait à lutter contre les maladies cardiovasculaires et dégénératives. On dit aussi que sa teneur en magnésium contribuerait à détendre nos muscles et notre système nerveux – idéal pour bien dormir, ou comme en-cas rapide juste avant ou juste après une séance de yoga… Leur indice glycémique étant faible, les amandes sont consommables à toute heure de la journée, dès le petit-déjeuner.

 

Alors avoir toujours à la maison une brick de lait d’amande, un bocal de purée d’amande et des amandes entières, c’est bien ! Mais c’est encore mieux si l’on utilise ces dernières pour fabriquer soi-même lait végétal et purée, et ainsi produire moins de déchets – tout en allégeant son porte-monnaie et en personnalisant les recettes…

 

Pour ce faire, il faut et il suffit de posséder un bon blender et un sac à laits végétaux. Ce dernier est disponible sur internet pour une poignée d’euros. Côté blender, on en a souvent un à la maison pour les soupes et les smoothies. Si son moteur est suffisamment puissant, on pourra l’utiliser pour le lait et la purée. Sinon, l’idéal si le budget le permet est d’investir dans un véritable « power blender », onéreux (400 à 700 euros en moyenne) mais souvent disponible en promotion et extrêmement satisfaisant : son moteur hyperpuissant change les soupes en crèmes ultra veloutées, et il nous motive à aller encore plus vers le « fait maison », réducteur de déchets et générateur d’économies futures. Si vous êtes prêt(e), suivez donc mes recettes ci-dessous !

 

En tant que yogi chevronnée, je remarque que ma pratique et ma consommation d’amandes sont étroitement liées. Voici les fruits de cette expérience :

 

– Faire tremper des amandes dans un verre d’eau pendant quelques heures permet de les activer et de les rendre à la fois plus digestes et mieux assimilables. Je pense donc à les mettre à tremper le matin dans un bocal que je peux emporter pour en faire mon « goûter » une heure (au moins) avant une séance de yoga de fin de journée.

 

– Un verre de lait d’amande « customisé » est une excellente base de repas léger pour le soir, lorsque je rentre tard d’un cours de yoga et que je renonce à un repas trop copieux juste avant le dodo. Je le mélange ou le mixe avec une banane écrasée et des fruits frais pour un « bowl » tout léger, ou bien je le chauffe et le déguste avec un peu de miel et d’eau de fleur d’oranger, en mode « infusion du soir ».

 

– Une généreuse cuillerée de purée d’amande complète sur un bol de fruits frais, c’est un petit-dèj ultra digeste avant la pratique de 9h ! A compléter par un yaourt ou un smoothie protéiné après le cours.

 

– Des amandes, c’est parfois juste ce qui manque pour compléter une salade un peu légère. Car oui, les amandes sont riches en protéines – et leurs matières grasses sont hyper bonnes pour ce qu’on a. Alors j’en fais régulièrement toaster une bonne poignée au four pendant 20 à 30 mn, jusqu’à ce qu’elles embaument la cuisine. Elles se conservent jusqu’à un mois dans un bocal hermétique et subliment les salades, les plats de légumes ou de céréales. A tester également sous la forme de « parmesan végétal » dans la recette ci-dessous !

 

 

« Parmesan » végétal

 

50 g d’amandes entières

2 c. à soupe de flocons de levure maltée

½ c. à café de poudre d’ail

 

Placer les amandes dans le bol d’un blender avec les flocons de levure et broyer. Pas trop finement cependant, pour avoir un peu de mâche. Verser dans un bocal et ajouter l’ail et 1 pincée de sel. Fermer le bocal et remuer. Ce « parmesan » se conserve au réfrigérateur jusqu’à deux semaines. On l’utilise pour parsemer les plats de pâtes et de céréales, les salades, les soupes et les tartes salées avant de les enfourner.

 

Pour le customiser, n’hésitez pas à ajouter les épices de votre choix : curcuma, cumin, curry…

 

 

Lait d’amande maison

 

100 g d’amandes entières

1 petite c. à soupe de sirop de fleur de coco

 

Faire tremper les amandes pendant 12 à 24h. Placer dans le blender avec 1l d’eau, le sirop et 1 pincée de sel. Broyer longuement, à deux reprises, avec une pause entre chaque. Filtrer à l’aide d’un sac à laits végétaux. Embouteiller et conserver au frais jusqu’à 5 jours.

 

 

Purée d’amande maison

 

300 g d’amandes entières

2 c. à soupe d’huile de coco

 

Faire griller les amandes au four à 180 °C pendant 20 à 25 mn. Verser dans le blender et réduire en poudre. Ajouter l’huile. Broyer à trois reprises, pendant une bonne minute à chaque fois, en laissant reposer le robot 5 mn entre chaque broyage. Conserver dans un bocal hermétique, hors du réfrigérateur.

 

Pour la customiser, remplacez une partie des amandes par des noisettes, ajoutez des épices chaudes (cannelle, gingembre, cardamome, vanille, zeste d’orange en poudre…) ou bien du cacao en poudre.

 

Publié le jeudi 28 juin 2018
Partagez cet article :

Pilates prénatal et Périnée…Focus pour les femmes enceintes, mais pas que…

A quoi sert la pratique du Pilates prénatal pour les femmes enceintes ?   Marilyn Ferreira. Le Pilates prénatal est assez récent. Le cadre de la méthode existante depuis une trentaine d’années permet d’accompagner les femmes dès le début de la […]

Lire la suite

Place au bien-être avec Qee à la Fondation Goodplanet

Dans le cadre de leur week-end « place au bien-être » rendez vous avec Qee ce samedi 7 juillet pour une Initiation au yoga doux à la Fondation GOODPLANET Accordez-vous une pause bienfaisante et relaxante au Domaine de Longchamp. En partenariat avec les centres Qee, […]

Lire la suite