lymphatique-drainage-massage

Quand on pense système lymphatique, on pense drainage, rétention d’eau… Mais il s’agit d’un système bien plus complexe que cela : un véritable outil de détoxification et de défense de l’organisme.

Le système lymphatique est constitué d’organes lymphoïdes (thymus, rate, moelle épinière, amygdales), de ganglions lymphatiques (véritables stations d’épuration de notre corps), et de vaisseaux dans lesquels circule la lymphe.

La lymphe est tout simplement le liquide dans lequel baigne nos cellules. Elle se charge de capter les déchets et de les transporter vers les ganglions pour une évacuation express.

Une santé de fer passe par un système lymphatique performant !

Contrairement au système sanguin, la lymphe ne bénéficie pas d’un système de pompe comme le cœur. Pour bouger, elle a besoin de mouvement : Contractions musculaires, mouvements respiratoires…

Sa circulation est lente et contraire au sens de gravité (elle circule du bas vers le haut). Elle stagne donc très facilement. Pour éviter cela, voici quelques outils à mettre en place pour une meilleure évacuation des toxines et toxiques :

– L’exercice physique : Pas de secret, pour que la lymphe bouge, il faut se mouvoir ! Les activités les plus efficaces : la natation et le trampoline !

– S’hydrater est à la base de tout : 1L à 1,5L d’eau pure chaque jour (sans compter les thé et tisanes qui n’ont pas du tout le même effet du point de vue des échanges cellulaires). Choisir une eau plate ! L’eau gazeuse, riche en sel, va retenir l’eau dans les tissus.

– Respirer pour faire monter et descendre le diaphragme et activer la circulation de la lymphe au niveau abdominal !

– Prendre soin de son alimentation : Consommer des protéines animales et/ou végétales de qualité et en quantité suffisante : 1gr/kg de poids (Une femme de 60kg aura besoin de 60gr de protéines par jour), sel et sucre en petite quantité, fibres en quantité !

– Éviter la prise intempestive de médicaments pour ne pas encrasser la lymphe : corticoïdes, antidépresseurs, antihypertenseurs, traitements hormonaux

– On décroise ses jambes, on évite les positions statiques trop longues.

– On pratique les bains de siège froids ou la douche écossaise pour décongestionner les membres inférieurs. En pratique, on plonge son bassin dans une eau froide jusqu’à hauteur de pubis. Le reste du corps est en dehors de l’eau et si possible vêtu.

Le douche écossaise (alternance eau froide et eau chaude) est également une technique très efficace pour une assurer une bonne élasticité des vaisseaux.

– On pratique le brossage à sec à la maison : Pendant 5 min avant la douche du matin :

On brosse le corps dans le sens de la circulation lymphatique : Du bas vers le haut. En ramenant les déchets vers les ganglions lymphatiques (derrière les genoux, dans le pli de l’aine, sous les bras), on permet une meilleure détoxification.

– On effectue des séances de drainage lymphatique

Cet article a été rédigé par Morgane Bardin, Naturopathe chez Qee Paris 9e.

Morgane propose des séances de naturopathie, mais également des massages du corps et/ou du visage detoxifiants  et lissants. Morgane est par ailleurs formée pour les accompagnements en péri-natalité.

Pour toute demande de renseignements ou prise de rendez vous, veuillez la contacter au 06.58.32.96.50 ou via l’adresse email: contact@qee.fr