Recette exclusive de Cléa pour Qee : un granola….Adaptable !

Retrouvez Cléa et ses recettes une fois par mois sur notre newsletter et notre blog pour des recettes exclusives pour Qee.

Granola 100% adaptable

 

Je me rappelle de la toute première fois où j’ai croqué dans du granola : c’était dans un restaurant bio, et il était déposé, là, croustifondant et juste relevé de cannelle, entre des couches de compote de pommes et de yaourt de brebis. J’ai croustifondu moi aussi !

 

A l’époque, je n’imaginais pas que l’on puisse faire du granola soi-même. Puis j’ai mené l’enquête, et trouvé pas mal de recettes, toutes assez riches en beurre et/ou en miel : ben oui que voulez-vous, il fallait bien que tout cela se tienne ! Car le granola, ce ne sont jamais que des flocons de céréales, des graines et des fruits secs agglomérés par la magie du gras, du sucre, et d’une cuisson modérée – car ça brûle vite, ces petites choses-là.

 

J’ai donc fait quelques essais. Rapidement, j’ai compris qu’il fallait intégrer les fruits secs (raisins, figues, cranberries et compagnie) APRES le passage au four, sous peine de se retrouver avec plein de micro tas de charbon tout durs. Et aussi – mauvaise nouvelle ! – que si l’on veut de gros rochers qui croquent, il faut forcer sur le sucre ET le gras.

 

Au fil du temps, j’ai testé tout ce qui me tombait sous la main pour remplacer beurre et miel : jus de pomme (bien, mais peu agglomérant), compote de pomme (mieux, sauf pour la conservation), purée d’amande (bon, mais trop mou), sirop d’agave, huile d’olive, de coco (bien !)…

 

Et puis, un jour, j’ai eu une révélation : le granola, ce sont des pépites croustifondantes pleines de bonnes choses, mais qui a dit que son usage était réservé aux desserts et petits-déjeuners ? La porte du granola salé s’ouvrant grand, il était possible d’y ajouter du parmesan râpé, des flocons de levure maltée, du miso, de la sauce de soja, du concentré de tomate, de la moutarde, de la purée de sésame ou de cacahuète, bref, toutes sortes de choses qui pourraient donner de jolis rochers croustifondants à parsemer sur les soupes, les salades, et à glisser dans des sachets à emporter pour remonter le moral aux lunch-boxes « fond de frigo » tristounettes.

 

On trouve aujourd’hui dans les magasins bio toutes sortes de granolas : des traditionnels, des crus, des très sucrés, des allégés, des salés, des activés… Toutes sortes d’amas de graines, de fruits secs et de flocons que l’on sait désormais pouvoir parsemer un peu partout pour rendre nos assiettes tellement plus belles et plus gourmandes.

 

Quelques exemples d’utilisation :

– le matin : yaourt de soja + avocat coupé en tranches + granola

– à midi : salade de potimarron rôti + pousses d’épinard + feta + granola

– au goûter : compote de pomme + yaourt de coco + granola

– le soir : velouté de butternut + granola

 

Et si on le faisait maison ? Dans la recette ci-dessous, vous disposez de la base. Elle est plutôt neutre, peu sucrée, peu agglomérante mais très croquante. A vous d’ajouter le fun qui va dedans ! Des fruits secs (juste à la sortie du four, sinon ça devient du charbon !), des pépites de chocolat (après refroidissement, sinon ça fond !), des épices douces (cannelle, vanille, cardamome) ou intenses (gingembre, curry, piment), des superaliments (matcha, lucuma,maca, caroube – après cuisson pour préserver leurs super-qualités)… Choisissez les graines et les noix que vous préférez, ou juste celles que vous avez sous la main. Votre granola sera forcément le meilleur !

 

Granola 100% adaptable

 

Pour 1 bocal

 

150 g de petits flocons d’avoine*

50 g de graines de tournesol

40 g d’amandes entières ou effilées

20 g de noisettes ou noix de cajou

20 g de graines de sésame

1 c. à café d’épices pour pain d’épices

1 c. à soupe bombée de purée de sésame ou de cacahuète

2 c. à soupe de sauce de soja

2 c. à soupe de sirop d’agave ou de miel liquide

2 c. à soupe d’huile de coco ou de beurre

 

Facultatif : pour une version salée « relevée », ajouter 10 g de graines de fenouil et 1 pincée de piment d’Espelette.

 

Préchauffer le four à 160 °C. Dans un saladier, mélanger les flocons avec les amandes (concassées si entières), les noisettes (concassées) et toutes les graines. Ajouter les épices et mélanger. Incorporer la purée d’oléagineux, le tamari, le sirop d’agave et l’huile de coco tout en remuant à la fourchette. Mélanger ensuite à pleines mains pour bien amalgamer le tout. Emietter sur une lèchefrite. Enfourner pour 20 à 25 minutes en surveillant bien et en remuant deux ou trois fois en cours de cuisson. Laisser refroidir, puis conserver dans un bocal hermétique à température ambiante. Consommer dans les trois semaines.

 

*L’avoine ne contient pas de gluten. Si vous préférez, vous pouvez remplacer les flocons d’avoine par des flocons de petit-épeautre ou 5 céréales. En version « sans gluten et sans avoine », un mélange riz-sarrasin fonctionne bien.

 

 

Cléa

 

 

Publié le : dimanche 21 janvier 2018
Partagez cet article :