Le Curcuma par Cléa

clea-curcuma

Des milliers d’années que les habitants de l’Inde comme de la Chine profitent de ses bienfaits au quotidien… Et une petite dizaine seulement que l’Europe s’intéresse au curcuma ! Comme souvent, il a fallu que la preuve scientifique et le raffut médiatique valident des savoirs ancestraux pour que nous réservions à ce rhizome orangé une place digne de ce nom dans notre routine santé. Et si ce n’est pas encore votre cas, sachez qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire !

La France a découvert le curcuma en 2007 à la faveur de la parution du livre Anticancer du Dr David Servan-Schreiber. Ce dernier le plaçait alors en tête de sa liste des « aliments anticancer ». La curcumine, sa molécule la plus remarquée, possède en effet des vertus anti-inflammatoires, antioxydantes et digestives. Il est scientifiquement prouvé qu’elle inhibe la croissance d’un grand nombre de cancers. Peu assimilable seule, la curcumine doit être associée à la pipérine contenue dans le poivre afin de franchir la barrière intestinale et créer ainsi une synergie bienfaitrice. D’où l’importance de consommer toujours du curcuma accompagné de poivre, comme c’est le cas dans les mélanges traditionnels d’épices indiennes de type curry.

En Ayurvéda comme en médecine traditionnelle chinoise, on a toujours prescrit le curcuma dans le but d’augmenter les sécrétions biliaires et de stimuler la digestion. Sa saveur, comme celle des autres épices, est classée comme amère ; elle équilibre les trois doshas. Quant à sa lumineuse couleur orange, elle symbolise le chakra sacré situé au niveau du nombril, associé aux flux des émotions, à la créativité et à la sexualité… Tout un programme !

Le curcuma se cultive dans des régions chaudes et humides, telles que la Chine, l’Inde et l’Amérique du Sud. En fonction de leur provenance, les rhizomes peuvent présenter un aspect très différent, plus ou moins longs ou biscornus. En France, on peut les acheter frais dans les magasins bio et chez certains primeurs. Se procurer des rhizomes frais permet de préparer à la maison des jus et de la pâte de curcuma express. On peut également passer le curcuma au presse-ail et le mélanger avec poivre et huile d’olive pour assaisonner les plats. Cette consommation brute, avec très peu de transformation, est celle qui permet de profiter au mieux de tous ses bienfaits.

Mais la poudre de curcuma n’est pas dénuée d’intérêt, loin de là. Pour l’obtenir, les rhizomes de curcuma sont cuits, séchés puis pelés et broyés. Sa saveur est alors amère, légèrement poivrée et piquante. Le curcuma en poudre donne sa couleur jaune d’or au curry indien, au ras-el-hanout et au colombo. Il s’invite tout naturellement dans des plats mijotés réchauffants, en compagnie de riz, de lait de coco ou de légumes.

C’est également sous la forme d’une poudre que le curcuma fait office de colorant 100% naturel. Une pointe de couteau suffit pour donner une couleur jaune d’or à des macarons ou l’illusion du jaune d’œuf dans les pâtisseries vegan ! Attention lorsque vous manipulez du curcuma, frais ou sec : il tache énormément…

Une boisson à base de curcuma est probablement le meilleur breuvage à consommer avant une séance de yoga, tout comme le matin à jeun pour réveiller l’organisme, ou lors d’un après-midi frileux pour se réchauffer de l’intérieur. Deux belles options : un jus à l’extracteur avec une petite dose de curcuma frais, ou bien un “lait d’or” réalisé à partir de poudre de curcuma. En voici ma recette favorite :

clea-curcuma
Lait d'or au curcuma

Pour 1 pot de pâte de curcuma

  • 1/2 tasse* de curcuma en poudre
  • 1 c. à café de poivre noir moulu

Pour 1 tasse de lait d'or

  • 1 c. à café rase de pâte de curcuma
  • 1 tasse de lait végétal (amande, avoine, soja)
  • 1/2 c. à café de sucre complet
  • 1 c. à soupe d’huile de coco

Dans une petite casserole, délayer la poudre de curcuma et le poivre avec 1 tasse d’eau. Laisser cuire sur feu doux à moyen en remuant régulièrement pendant 8 mn environ, jusqu’à ce que le mélange forme une pâte. Transférer dans un bocal en verre.
Prélever 1 c. à café rase de cette pâte et replacer dans la casserole. Délayer avec le lait végétal, puis ajouter le sucre et l’huile. Chauffer sur feu doux jusqu’à ce que le mélange soit bien chaud et l’huile totalement fondue. Déguster sans attendre.

*J’utilise pour mesure la tasse dans laquelle je déguste le lait d’or.

Publié le : jeudi 27 septembre 2018
Partagez cet article :