Recette de Clea pour Qee : le porridge salé

Manger salé au petit-déjeuner ? Oui ! Ou pas… Car le porridge, salé ou non, n’est pas réservé aux petits matins d’hiver.

Personnellement, je n’aime d’ailleurs rien tant que le sortir de sa routine : vive le porridge au déjeuner ou en guise de dîner doudou après un bon cours de Yoga ! Bon, évidemment, c’est encore mieux s’il pleut dehors et qu’on a envie d’un repas qui tient dans un bol, tout chaud, à déguster à la cuillère…

 

Le porridge présente de multiples avantages :

 

– il est facile et rapide à préparer (compter 10 à 15 mn cuisson comprise).

– il contient des flocons d’avoine, amis de notre équilibre intestinal et glycémique.

– il est customisable à volonté. Littéralement !

– et surtout, bien préparé, c’est un vrai régal. Oubliez la bouillie de bébé et redécouvrez un petit plat fondant et douillet, plein de relief et de saveurs.

 

Je prépare souvent du porridge « sucré » pour le petit-déjeuner en mélangeant des flocons d’avoine avec 2 c. à café de farine de coco et 1 c. à café de cacao cru en poudre. D’ailleurs, je prends régulièrement le temps de préparer des « doses » de porridges dans des petits bocaux en verre, histoire de ne pas avoir à sortir la balance et tous les sachets de poudres et de flocons chaque matin. Je fais chauffer et gonfler le tout dans du lait d’amande, et je déguste avec de la purée d’amande et du granola maison. En termes de petit-déjeuner, j’aime assez la régularité…

 

Mais dès qu’il s’agit de porridge salé, rien ne m’amuse davantage que laisser libre cours à ma créativité. La base demeure un mélange de flocons d’avoine et de lait végétal, mais il importe de relever le tout avec des condiments (moutarde, pesto, tapenade), des épices (curcuma, gingembre, curry, cumin, paprika, herbes de Provence) et du fromage frais (cream-cheese, chèvre ou brebis). Ensuite, je choisis un légume que je fais rapidement cuire en amont. C’est mieux s’il s’agit de légumes verts, ils cuisent plus vite et s’invitent tout naturellement dans le porridge : épinard, blette, kale, roquette par exemple. Et enfin, j’ajoute les toppings, incontournables car ils sont source de protéines et rendent le tout ultra gourmand : œuf mollet ou au plat, avocat, feta, noix, gomasio, graines germées…

 

Plus les couleurs, les textures et les saveurs sont variées, plus je me bénis intérieurement d’avoir eu l’idée de me mijoter un porridge salé. Rien que pour moi, parce que je le vaux bien !

 

 

Porridge salé épinard, œuf et avocat

 

Pour 1 personne

 

50 g de petits flocons d’avoine

200 ml de lait de soja

1 c. à café de curcuma en poudre

1 pincée de poivre

2 belles poignées de feuilles d’épinard frais

1 c. à soupe d’huile d’olive

1 œuf

20 g de fromage de chèvre frais

1 c. à café de moutarde douce

1 avocat

 

Pour les toppings : noix, gomasio, graines de tournesol, fromage frais, huile de pépins de courge toastés…

 

Placer les flocons d’avoine dans une casserole et couvrir avec le lait. Mélanger avec les épices, couvrir et laisser cuire sur feu doux pendant 10 mn. Remuer de temps en temps. Laisser gonfler à couvert.

Laver et hacher les feuilles d’épinard. Chauffer l’huile dans une poêle et faire revenir les épinards pendant 5 mn.

Porter une petite casserole d’eau à frémissement et y plonger l’œuf pendant 5 à 6 mn.

Mélanger le porridge avec le fromage de chèvre et la moutarde.

Couper l’avocat en deux, dénoyauter et couper en fines tranches.

Déposer le porridge au fond d’un grand bol. D’un côté, ajouter les épinards. Au centre, déposer l’œuf écalé. De l’autre côté, ajouter l’avocat.

Garnir de toppings et déguster sans attendre.

Publié le : dimanche 13 mai 2018
Partagez cet article :